News fédé
ASSEMBLEE GENERALE DE LA FEDERATION 2018 - RAPPORT MORAL PRESIDENT FEDERAL
23/04/2018

 

RAPPORT MORAL DU PRESIDENT FEDERAL 2018 – FD15 


Chers amis,

C’est avec un grand plaisir que je vais une nouvelle fois vous présenter le rapport moral et d’activités de notre Fédération

J’aime à rappeler à vous tous, Fédération et AAPPMA que nos deux principales missions inscrites dans nos statuts sont :

• D’une part, la Protection des milieux aquatiques, la mise en valeur et la surveillance du domaine piscicole départemental 
• D’ autre part La Promotion et le Développement du Loisir Pêche

La pêche est une tradition ancestrale, elle s’inscrit dans notre héritage et dans la culture de nos territoires. Mais elle n’est pas une tradition figée, de nombreux efforts ont été accomplis ces dernières années pour défendre un modèle démocratique et responsable

Une ruralité sans pêcheurs, ce sont des campagnes moins dynamiques, moins attractives et moins vivantes.
Mais aussi inévitablement moins de biodiversité

L’année 2017 fut encore une fois longue, difficile et intense. Je remercie chacun d’entre vous pour votre engagement, votre soutien et la confiance que vous m’accordez.

Le monde de la Pêche est sur tous les fronts, avec en 2017 de nombreuses opérations d’envergures comme :
- La réalisation de l’étude du poids économique de la Pêche dans le Cantal, outil aujourd’hui indispensable pour que la Pêche et les milieux aquatiques soient considérés à leur juste valeur – Nous avons pu rencontrer tous les Présidents de com. com. Avec bien entendu le tourisme pêche mais aussi les sensibiliser sur la protection des milieux aquatiques et évoquer la nouvelle compétence GEMAPI 
- La réalisation de films mettant en valeur toute la richesse et la diversité de la Pêche dans notre département. Un succès au regard du nombre de vue sur Facebook YouTube - Merci à toutes les aappma du Cantal qui ont toutes participées pour la mise en valeur de tous nos territoires sans exception et à tous les figurants présents ce jour
- L’inventaire des écrevisses sur le bassin Alagnon-Le plus grand réalisé en France – 625 km de cours d’eau prospectés de nuit – 3 CDD 3 contrats civiques et personnel fédéral – Bravo à tous. Le rapport est en cours de finalisation. Une suite devra être donnée
- L’organisation de la vente des cartes de pêche par le système internet – Un effort financier important de la Fédération en direction des AAPPMA : Fourniture de matériel informatique et formation par un salarié de la Fédération de 32 nouveaux dépositaires et AAPPMA en éprouvant le besoin.
C’est aussi une belle avancée, gain de temps certains pour les trésoriers, responsabilités réduites du point de vue financier et gestion simplifiée.
- Et bien entendu de nombreuses actions réalisées :
o pour la restauration de nos cours d’eau, 
o pour améliorer l’accessibilité des pêcheurs aux lacs et cours d’eau, 
o pour suivre l’état des cours d’eau et des espèces,
o pour promouvoir et développer notre loisir,
o pour surveiller la pratique de la Pêche et les atteintes aux milieux aquatiques.

Aussi, à la Fédération nationale de La Pèche en France (FNPF) à Paris, je défends du mieux que je peux notre territoire et les pécheurs du Cantal, tout comme en font de même tous mes collègues administrateurs dans les unions de bassin Adour Garonne, Loire Bretagne, Agence de l’eau, club halieutique mais aussi au niveau de l’ARPARA (L’Association régionale Pèche Auvergne Rhône Alpes)

Je remercie vivement tous mes collègues administrateurs toutes les AAPPMA du Cantal pour leur travail et leur implication. Tout comme le personnel Fédéral
Notre travail, votre travail est reconnu, le Cantal ça parle, ça veut dire beaucoup dans le monde de la pêche en France, soyez en certains
Ne l’oublions pas nous ne sommes que des bénévoles qui apportons tellement à notre département du Cantal

En 2017, la Fédération de Pêche du Cantal compte 14 277 pêcheurs, soit une très légère baisse de 1.16 % (168 cartes de pêche en moins). C’est la première association départementale

Nous avons franchi la barre des 14 000 pêcheurs en 2014 et nous arrivons à stabiliser nos effectifs.

Ces résultats auraient été très certainement meilleurs mais nous sommes comme chaque année dépendant des aléas climatiques et aussi une fréquentation touristique estival 2017 en légère baisse dans le Cantal.

Ces pêcheurs se répartissent ainsi :

• Cartes « majeure » : 6 921, soit une diminution de 2,66 %
• Cartes « mineure » : 1 148, soit une diminution de 1.12 %
• Cartes « découverte femme » : 617 soit une augmentation de 1.80 %
• Cartes « découverte moins de 12 ans » : 2 191, soit une augmentation de 4,75 %
• Cartes « journalières » : 2 561, soit une diminution de 2.8 %
• Cartes « hebdomadaires » : 839, soit une diminution de 0,6 %

La Fédération et les AAPPMA du Cantal, par leurs présences et leurs connaissances, sont des acteurs incontournables de la protection des milieux aquatiques.

Notre département, notre Cantal dispose d’un patrimoine exceptionnel à préserver

La Fédération devra être engagée et elle est engagée et présente en 2017 dans tous les débats locaux pour faire valoir ce devoir de préservation et de développement à travers ses participations dans les schémas d’aménagements et de gestion des eaux (SAGE), les contrats territoriaux en cours et à venir, les Communautés de communes qui ont à gérer la compétence GEMAPI (gestion des milieux aquatiques et préventions des inondations), le schéma Régional de Cohérence Ecologique (SRCE - Trame verte et bleu), les schémas de cohérence territoriale (SCOT) en cours et dans tout autre organisme ou la Fédération est présente

Je le rappelle encore une fois et comme chaque année, ce sont nos priorités, nous devrons :

• Démontrer aux élus locaux l’ineptie de la Micro-Hydroélectricité qui a un effet dévastateur sur nos rivières pour un rendement ridicule.
• Encourager et sensibiliser les exploitants agricoles pour qu’ils respectent des méthodes de travail plus en adéquation avec les normes environnementales
• Veillez à ce que les industriels respectent les cahiers des charges mis en place, tout comme les collectivités avec l’assainissement collectif et individuel.
• Encourager et soutenir toutes structures porteuses de projets concernant la protection de nos milieux aquatiques et la promotion du loisir pêche
• Etre attentif concernant le réchauffement climatique entrainant des tensions sur la ressource en eau, les débits de nos cours d’eau, impacts sur la qualité de l’eau de nos lacs, rivières et sur la vie aquatique. 
• Oui nos têtes de bassins et nos petits ruisseaux souffrent cruellement de ce manque d’eau qui devient récurent chaque été.

La ressource en eau doit être protégée et partagée équitablement.

Cependant, la restauration de nos milieux aquatiques n’est pas une utopie, la bonne volonté de chacun, de tous les acteurs dans un esprit constructif doit nous permettre d'atteindre de nombreux objectifs, résultats et de léguer un patrimoine conservé et acceptable à nos enfants et aux générations futures

La Fédération a la lourde tâche de veiller à sa qualité pour que les milieux aquatiques et les espèces ne soient pas laissés pour compte.

Nous avons la chance d’avoir encore des espèces emblématiques dans nos cours d’eau. Il y a 20 ans une étude avait mis en avant l’existence de souches de truite farios bien différenciées entre les différents bassins de notre département.

Ceci constitue une richesse naturelle inestimable, et nous nous devons et avons le devoir, par tous les moyens, de la protéger.

Nous avons une responsabilité dans la préservation des espèces, la gestion patrimoniale pratiquée est une gestion responsable. C’est le seul mode de gestion durable limitant les risques d’introduction de maladies ou de perte de nos souches particulières de truites ou d’ombres cantaliens.

Alors bien entendu certains cours d’eau connaissent des perturbations qui limitent le développement de ces populations, mais il ne faut pas croire qu’en réalisant des déversements artificiels cela règlera les problèmes, des dizaines d’études scientifiques depuis plus de 20 ans démontrent l’inefficacité de ce mode de gestion et le chemin pris par la Fédération et l’ensemble des AAPPMA cantalienne depuis de nombreuses années est à saluer et à poursuivre. De nombreux département nous envient !

Le combat qui doit être le nôtre est la préservation de nos cours d’eau, en lien avec l’ensemble de nos partenaires et acteurs locaux.

En 2017 de nombreuses actions ont été réalisées concernant notre première mission la Protection des milieux aquatiques, la mise en valeur et la surveillance du domaine piscicole départemental (Agnès et Romain vous détailleront certaines actions) :

- Restauration de la continuité écologique et études préalables en cours : seuil sur l’Authre, l’Anés, La Sumène et le bassin de l’Alagnon
- Restauration du ruisseau de Branugues, ruisseau de la Beauté, de plusieurs cours d’eaux dans le cadre du contrat de rivière Célé et du contrat de rivière Alagnon
- Restauration du marais de Gronde dans le cadre du contrat Alagnon
- Inventaires piscicoles 74 réalisés en 2017
- Enrichissement du référentiel des obstacles à l’écoulement (ROE) 773 km de cours d’eau parcourus à pied en 2 ans – 357 obstacles recensés ainsi que de nombreux rejets ou zones dégradées par le piétinement des bovins
- Etude de croissance de la truite Fario sur la grande Rhue
- Etude génétique de la population de l’ombre commun sur l’Alagnon. M. Persat chercheur au CNRS présentera cette étude
- Inventaire des écrevisses sur le bassin de l’Alagnon (625 km de cours d’eau prospectés de nuit – Le plus grand inventaire réalisé en France – 3 CDD – 3 contrat civique et personnel fédéral)
- Création d’une base de donnée appelé GEDOPI (gestion des données piscicoles)
- Gestion des lacs de deuxième catégorie – Mise en œuvre du plan de gestion. Réflexion sur les empoissonnements dans les lacs de 2ème catégorie, en lien avec les vocations halieutiques de chaque lac et de la réussite des reproductions des différentes espèces.
Là encore la Fédération réalise un effort financier important : c’est elle qui paye et détient les baux de pêche de l’état de tous les grands barrages et assure financièrement l’essentiel des alevinages.
- Opérations d’ensemencement des berges sur Cantalés 
- Suivi des atteintes aux milieux 
Police de la pêche qui vous sera présenté par M. Escourolle et M. Lasserre de l’ONCFS
Je rappelle à tous que la gestion des gardes particuliers incombe exclusivement aux AAPPMA cependant la Fédération et à vos côtés financièrement en allouant une enveloppe financière annuelle, en facilitant toutes vos démarches administratives et en mettant si besoin à disposition nos chargés de développement
- Procédures juridiques – 10 affaires en cours
- Constats d’atteintes aux milieux et signalements auprès de l’administration
- De nombreux avis techniques et participation au déroulement de plusieurs dossiers suite aux sollicitations diverses et très variée de nos nombreux partenaires extérieurs

- Pour 2018 et le volet protection des milieux nos actions seront aussi nombreuses et nous atteignons tous les plafonds d’aides possibles à la FNPF, à l’agence de l’eau Adour Garonne et à l’ARPARA

L’eau, c’est aussi un enjeu économique très important pour nos territoires.

Notre patrimoine, encore protégé est ouvert à tous contrairement à beaucoup de départements.

Le tourisme pêche est essentiel et vital pour notre département.

Promouvoir la pêche et le tourisme pêche, c’est :
• Promouvoir le département et ses richesses
• Défendre les intérêts des pêcheurs
• Protéger les cours d’eau, les lacs du département et les espèces patrimoniales qui y vivent 
La communication, la promotion et le développement du loisir pêche, c’est la deuxième mission qui nous est confiée et qui apparaît clairement dans nos statuts.
Croire ou dire que nous ne faisons que cela est faut.
Penser que cela ne sert à rien est irresponsable et suicidaire.
Nous vivons dans un monde qui bouge en permanence et les enjeux liés à l’eau sont énormes. 
Nous devons nous adapter pour que notre loisir soit :
• connu et reconnu 
• pour qu’il reste populaire et accessible à tous 
• pour que la protection des cours d’eau et des espèces qui y vivent soient prise en compte 
L’année 2017 a été chargée et riche en action. 
En matière de communication, nous avons franchi une étape supplémentaire via notre Association Régionale (l’ARPARA).
Outre la convention signée avec la Région AURA, l’Association Régionale a recruté une personne chargée de la communication. 
Pour quoi faire ? Certains diront !
Tout simplement pour :
• nous faire connaître et reconnaître 
Nous avons aussi franchi une étape en interne, en réorganisant nos services et en nommant spécifiquement un salarié chargé de coordonné notre politique en la matière.
Parmi les actions réalisées en 2017, sans rentrer dans les détails (Jean Michel Maleville et Laurent Decadi le feront), je citerai :
 Carrefour National de la Pêche et des Loisirs
 Championnat de France de Pêche à la Truite aux Leurres avec les écoles de pêche du Cantal
 Journée ADAPEI
 Cantal Tour Sport
 Festa del Païs 
 Ateliers Pêche Nature 
 Accueil nouveaux arrivants dans le Cantal
 Challenge Interdépartemental de Pêche aux Carnassiers Henri Hermet
 Preston Master Feeder Cup 
 Finale Chapt France pêche carnassiers en bateaux. Demande de dernière minute 
 Partenariats et interventions auprès des établissements scolaires
 La communication avec la mise en place de nouveaux outils (newsletter, bulletin régional d’information, les publi rédactionnel dans la presse, site internet, page Facebook … et bien évidemment les films pêche)
 Convention avec les hébergeurs
 Aménagements halieutiques
 Intégration de la FD dans le fond commun de promotion touristique du Cantal
Toutes ces actions, nous les avons mises en place ou soutenues grâce :
• l’implication des AAPPMA 
• aux soutiens financiers de nos partenaires 
• Je tiens à les en remercier 
Mettre en place des actions, c’est une chose. 
Faire qu’elles durent dans le temps en est une autre.
Même si notre loisir compte dans le département :
• Première activité en terme d’adhérent ( de 14000 adhérents)
• Des retombées économiques importantes
Rien n’est acquis et les soutiens financiers dont nous bénéficions (pour promouvoir la pêche sur le plus grand volcan d’Europe) sont de plus en plus incertains.
Des explications devront nous être données et en fonction nous aurons des choix à faire.
L’élaboration du Schéma Départemental de Développement du Loisir Pêche (2018 et 2019) issu d’une volonté et politique nationale FNPF, régionale ARPARA et départementale FD 15 nous permettra de définir notre politique en la matière, pour les années à venir.
Plus question d’avancer à l’aveuglette et au coup par coup :
• Un état des lieux sera fait 
• Des objectifs et une stratégie seront définis en concertation avec les AAPPMA et tous nos partenaires
Sur ce point, je me permets de rebondir sur certaines observations entendues et qui feront partie du SDDLP. Oui notre priorité est la gestion patrimoniale et oui il faudra rechercher des milieux aquatiques tels que des étangs ou milieux très dégradés sur chaque territoire permettant une gestion halieutique et une pêche plus facile pour nos anciens, nos jeunes pêcheurs débutants et nos touristes
• Des moyens seront recherchés …Je le dit à tous et c’est très clair, la FD ne fera pas tout, et toute seule 
Pour 2018 :
• nous continuerons à soutenir les AAPPMA et à pérenniser les actions que nous avons engagées 
 APN 
 Challenge carnassiers en novembre
 Chpt France pêche TRF fin Avril sur l’Alagnon car nous aurons à cette occasion toutes les écoles de pêche du Cantal
 Interventions auprès des établissements scolaires (écoles, collèges et lycée)
 Démarrage du SDDLP avec l’embauche d’un CDD pour 15 mois à partir du 02 mai, avec ici présent ce jour M. Pierre Bombard 
 Et Nous travaillons d’ores et déjà à accueillir et organiser le Chpt du Monde de Pêche truite aux leurres à Arpajon sur Cère en juin 2019 
Nous avons également signées 5 conventions financières en 2017 :

• Avec EDF pour le financement en autre des APN, le challenge carnassier et la réalisation du film pêche.
• Avec l’Agence de l’eau Adour Garonne pour le financement du programme d’actions 2017 de connaissance, sensibilisation et restauration des espèces et des milieux aquatiques.
• Avec le conseil Départemental du Cantal pour les APN et la réalisation d’une étude piscicole sur plusieurs stations de suivi du département.
• Avec la SHEM pour le financement des APN et étude piscicole en cours
• Avec le Crédit Agricole Centre-France pour des actions de communication et de promotion du loisir pêche et les APN.

Comme vous l’avez constaté de nombreuses actions (protection des milieux et promotion loisir pêche)ont été réalisées en 2017 avec le soutien de tous nos partenaires et je les remercie vivement tous aujourd’hui, les AAPPMA, les Agences de l’Eau (Adour Garonne et Loire Bretagne), la FNPF, le conseil départemental, EDF, la région Rhône Alpes Auvergne, les Communautés de Communes, les communes, l’ARPARA, la SHEM, les Parlementaires et la Fédération des chasseurs du Cantal

Merci à tous nos partenaires pour l’intérêt que vous portez à notre maison, notre association, nos missions et nous en sommes très sensible.

Cependant, les moyens financiers alloués à la FD à travers les aides et subventions perçues sont en baisses et les inquiétudes sont certaines et réelles. Les évolutions législatives et réglementaires en cours et à venir nous contraignent à penser à un avenir trouble et incertain.

Actuellement le Département du Cantal est peu pourvu de structures de bassin ayant en charge la gestion des milieux aquatiques. Nous espérons notamment, dans le cadre de la mise en place de la compétence GEMAPI, que des structures porteuses verront le jour et favoriseront localement une meilleure gestion de l’eau et des cours d’eau. Nous souhaitons très vivement être associés à l’ensemble de la démarche.

Tout comme de par notre savoir-faire, notre expérience, nos connaissances techniques, notre implantation géographique et notre historique concernant la connaissance des milieux aquatiques et des territoires nous sommes à même de relever tous les défis tels que assurer de l’assistance à maitrise d’ouvrage, de la maitrise d’œuvre dans tous les domaines bien entendu qui sont les nôtres en direction de ces nouvelles structures porteuses de la compétence GEMAPI

Les pêcheurs devront donc être très actifs auprès des nouvelles communautés de communes, qui auront en charge la GEMAPI.

Pour finir, je rappelle à tous les pêcheurs que politesse et courtoisie s’imposent vis-à-vis des riverains, nous sommes des invités.

Je tiens à remercier les Présidents et bénévoles des AAPPMA qui ne comptez ni votre temps ni votre dévouement pour assurer la défense et la promotion de la pêche dans le Cantal

Enfin ma gratitude s’adresse à l’ensemble des administrateurs de la Fédération de Pêche du Cantal ainsi qu’à l’ensemble du personnel de la Fédération pour son sérieux, sa compétence et sa disponibilité.

Sans vous tous riens ne pourraient se faire et rien ne serait possible. Vous pouvez être fier, la FD 15 et ses AAPPMA sont parmi les plus dynamiques de France

Apres discussions en conseil d’administration de la fédération de pêche du Cantal, l’assemblée Générale 2018 aura lieu sur le bassin Cére et Lot avec à ce jour une AAPPMA candidate Laroquebrou.

Avant de donner la parole au Trésorier Fédéral pour exposer les comptes de l’exercice je demande à l’assemblée la validation du rapport moral 2017.

Je vous remercie de votre bienveillante attention

MARC GEORGER
PRESIDENT DE LA FEDERATION DE PECHE ET DE PROTECTION DES
MILIEUX AQUATIQUES DU CANTAL