News fédé
EVOLUTIONS REGLEMENTAIRES DE LA PÊCHE EN 2020
09/01/2019

 

Comme chaque année la règlementation de la Pêche subit des ajustements liés à des évènements récents ou à des demandes d'AAPPMA par exemple. Celles-ci sont d'abord discutées et validées par le Conseil d'Administration de la Fédération avant un passage devant les services de l'Etat afin d'inscrire ces mesures dans les différentes Arrêtés Préfectoraux règlementant la Pêche.

L'ensemble de la règlementation est présentée dans l'onglet "règlementation" sur ce même site. 

Des cartes intéractives accessibles à partir de la page principale du site permettent de visualiser précisément les différents zonages règlementaires (réserves, parcours, mailles truite...) ainsi que certains équipements (mises à l'eau, pontons PMR...)

 

Pour les cours d'eau de 1ère catégorie :

        - la période de pêche de la truite est prolongée jusqu'au 1er dimanche d'octobre sur 11 plans d'eau de 1ère catégorie : Omps, Le Rouget, Moulin du Fau, Val Saint-Jean, Trizac, Les Essarts, COndat, le Pêcher, Montrozier, Taurons et Belvezet.

        - suite à un nouvel épisode de sècheresse ayant affecté les peuplements piscicoles sur certains secteurs, il a été décidé de maintenir certains parcours créées en 2019 et d'instaurer 1 nouveau parcours de pêche sans tuer sur le Marilhou amont. Sur ces parcours toutes les pêches sont autorisées et les espèces autres que la truite commune peuvent être pêchées et conservées selon la règlementation habituelles. Les cours d'eau concernés sont : la Bertrande, l'Auze de Mauriac, le Marilhou, le Monzola, la Sionne, le Gabacut et l'Incon. Ces parcours sont révisables annuellement selon l'évolution de la situation des peuplements piscicoles

        - un début d'uniformisation des parcours de pêche en cours d'eau a été lancé. Ainsi 23 parcours bénéficient d'une règlementation identique (parcours sans tuer pour la truite ou la truite et l'ombre selon les cas, toutes techniques autorisées, hameçons simples sans ardillon ou ardillon écrasé obligatoire, possibilité de pêcher et de conserver les autres espèces en respectant la règlementation en vigueur). 

        - les tailles légales de capture pour les truites et ombres communs n'évoluent pas, de même que le quota (6 salmonidés dont 1 ombre commun). 

        - 2 nouvelles réserves de pêche font leur apparition : le Jonjon (affluent de la Cère) et le Remontalou dans la traversée de Chaudes-Aigues. 

        - un décret ministériel publié en 2019 impose une protection du brochet dans les eaux de 1ère catégorie (rivières et lacs) avec l'instauration d'une maille à 50 cm (60 cm en 2ème catégorie), d'un quota journalier de 2 brochets, et d'une période d'ouverture du dernier samedi d'avril à la fermeture de la pêche en 1ère catégorie. 

En 2ème catégorie :

        - Les réserves de pêche temporaires (où toutes pêches sont interdites du 1er mars à l'ouverture du sandre) subissent un léger réajustement uniquement sur le lac de l'Aigle ou la réserve temporaire de l'anse du Labiou (baie de Saint-Projet) est supprimée. 

        - Les zones de carpe de nuit évoluent à la marge avec un réajustement sur le lac de Saint-Etienne-Cantalès où la zone du Ribeyres est supprimée remplacée par une nouvelle zone sur l'autre rive, du viaduc à la pointe de Puechbroussou soit 600 ml. Une réflexion globale sur le développement de la pêche de la

carpe est en cours et devrait induire des évolutions significatives à compter de 2021.

        - il a été instaurer par arrêté préfectoral l'interdiction de pêcher au delà de l'axe médian du lac, ceci afin de limiter les risques de conflit entre pêcheurs et de pratiquer à une distance raisonnable du poste de Pêche. pe de nuit est en cours et devrait faire émerger des évolutions positives pour 2021.

        - Les tailles légales de capture n'évoluent pas. Les pêcheurs sont toutefois invitées à relâcher les brochets de plus d'1 mètre sur le lac de barrage de Saint-Etienne-Cantalès à titre expérimental.